Identifier les individus au Tchad. Politiques et pratiques des papiers d’identité (Ndjamena et Goré)

Affiche de mobilisation contre la biometrieResponsable: Kelma Manatouma.

Cette recherche part de l’hypothèse que l’identification des individus doit être comprise à l’articulation entre les politiques d’État, les usages sociaux des papiers et les significations que les usagers donnent aux pratiques administratives et aux papiers d’identités. L’objet de cette recherche consiste à comprendre l’introduction de la carte nationale d’identité au Tchad, sa généralisation et les pratiques quotidiennes de ses détenteurs. L’enquête portera sur deux terrains d’enquête: Ndjamena et Moundou.
Il sera question dans ce travail de décrire le processus de bureaucratisation des identités et les dynamiques actuelles de »papiérisation« des individus qui ont été en partie hérités des politiques et des pratiques mises en place par l’Etat colonial. L’accent sera mis sur la période contemporaine afin de comprendre les nouvelles politiques et pratiques d’identification des individus, notamment les débats autour de l’introduction des nouvelles techniques biométriques. Quelles sont les politiques et les pratiques administratives d’identification des individus au Tchad? Quelles sont les méthodes et les techniques de mise en papiers dans les centres d’identification et de délivrance de la carte d’identité de Ndjamena et Moundou? Qui sont les agents en charge de l’identification des individus? Comment travaillent-ils? Quels sont les enjeux en termes de rapport de genre, de niveau d’éducation, de classe sociale et de milieu rural/urbain? Quelles sont les stratégies et les significations que les gens donnent à la carte d’identité?


Kelma Manatouma

Kelma Manatouma est doctorant en Science politique à Paris Nanterre et membre du programme IHA/CREPOS à Dakar. Il travaille sur les politiques et les pratiques des papiers d'identités au Tchad.

More Posts

Kelma Manatouma

Kelma Manatouma est doctorant en Science politique à Paris Nanterre et membre du programme IHA/CREPOS à Dakar. Il travaille sur les politiques et les pratiques des papiers d'identités au Tchad.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *