Félix Kaguenang

Après un Master en Droit privé à l’Université de N’Djamena (faculté des sciences juridiques et politiques) et un diplôme de Magistrature à l’Ecole Nationale de Formation Judiciaire (ENFJ) de N’Djamena, Félix Kaguenang a intégré la faculté des sciences humaines et sociales pour poursuivre des études de Master en Anthropologie. Il a défendu avec brio un mémoire de master intitulé Ethnographie des pratiques et des représentations liées aux établissements pénitentiaires du Tchad : la maison d’arrêt de Bongor.

Chercheur associé au Centre de Recherche en Anthropologie et Sciences Humaines (CRASH), un centre de recherche international basé à N’Djamena, Félix Kaguenang vient d’intégrer l’équipe du programme de recherche IHA-CREPOS basée à Dakar. Il est actuellement doctorant à l’Université Abdou Moumouni de Niamey avec un processus de cotutelle en cours avec l’Université Cheik Anta Diop de Dakar.

Félix Kaguenang s’intéresse, dans ses travaux de recherches doctorales, aux établissements pénitentiaires du Tchad pour essayer de comprendre les formes concrètes de bureaucratisation et de (in)formalisation des pratiques quotidiennes, les normes et politiques règlementant les prisons et les applications qu’en font les acteurs stratégiques ainsi que les réalités contextuelles de la vie carcérale tchadienne.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *