Solidarité et pratiques informelles dans les organisations communautaires : études de cas à Adéane et à Coubanao dans la région de Ziguinchor

En partant de l’exemple des associations villageoises d’épargne, de crédit et de solidarité à Adéane et à Coubanao, cette thèse s’interroge sur les formes de solidarité dans les organisations communautaires dans la région de Ziguinchor. En effet, ces dernières considérées, comme des espaces d’échange et de partage, sont progressivement devenues des lieux d’interdépendance, d’aide et d’entraide (Niang, 2000 ; Kane, 2010). En milieu rural en particulier, elles se présentent en stratégie de survie pour les femmes qui en sont les principales actrices. Les cotisations/épargnes leur permettent de supporter les frais de scolarité de leurs enfants, de financer des activités économiques et de subvenir aux besoins de tous les jours. A travers les premières données recueillies à Adéane et à Coubanao, il est apparu que le don de soi, les dons et cadeaux lors des cérémonies coutumiers (mariage, baptême et funérailles) sont une norme sociale obligatoire (Mauss, 2012) qui conditionne les relations sociales, l’interdépendance et la solidarité entre ces femmes. Par ailleurs, l’implication d’organisations légalement reconnues dans leur encadrement et l’emprunt de pratiques bureaucratiques (bureau de fonctionnement, carnets de membre, cachet, règlement intérieur, etc.) font de ces organisations de véritables structures partagées entre normes « formelles » et normes pratiques informelles (Olivier de Sardan, 2008). Pour mener à bien cette recherche, nous j’ai opté pour une triangulation des méthodes. L’approche quantitative (recensement et enquête par questionnaire) sera combinée avec la méthode qualitative (entretiens semi-directifs et observations directes). Ces approches seront complétées par une analyse documentaire en exploitant les documents et outils de travail de ces organisations.

Koly Fall

Koly Fall est doctorant en sociologie, boursier du programme de recherche La bureaucratisation des sociétés africaines de l'IHA-CREPOS. Il travaille sur les organisations communautaires (tontines, dahiras et associations villageoises) à Ziguinchor/Sénégal.

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookLinkedIn


Koly Fall

Koly Fall est doctorant en sociologie, boursier du programme de recherche La bureaucratisation des sociétés africaines de l'IHA-CREPOS. Il travaille sur les organisations communautaires (tontines, dahiras et associations villageoises) à Ziguinchor/Sénégal.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search