Oscarine Mela (chercheure invitée du 26 avril au 26 juillet 2019)

Oscarine Mela est doctorante en Socio-Anthropologie à l’Université de Yaoundé I /Université de Liège.

Sa recherche se construit autour des réformes de la fonction publique camerounaise à partir d’une réflexion sur  le système informatique de gestion intégrée des personnels de l’Etat et de la Solde (Sigipes), qui constitue le volet informatique de la réforme portant déconcentration du personnel de l’Etat et de la solde initié depuis les années 2000 par l’Etat du Cameroun. Oscarine Mela se préoccupe de le questionner en tentant de rendre compte de sa mise en œuvre en mettant l’accent sur les acteurs, les relations et les jeux de pouvoir qui ont été au centre de ce processus. Tout d’abord il est question de comprendre si le Sigipes en tant que projet institutionnel a été voulu ou imposé de l’extérieur, d’analyser les étapes de vie de ce projet à travers son déroulement, ensuite de saisir le fonctionnement réel de cette application au Minfopra,  en prenant en charge les écarts, en analysant les perceptions des bénéficiaires notamment celles des enseignants du secondaire et enfin,  elle tente de saisir les luttes, les tensions  autour des rapports entre  les deux ministères impliqués dans ce projet: le Ministère de la fonction publique et de la réforme administrative (Minfopra) et le Ministère des Finances (Minfi).

Durant son séjour à Dakar, elle a pris part à plusieurs activités internes et externes à l’IHA-CREPOS. Dans le cadre des séminaires internes, elle a présenté un chapitre de sa thèse qui a fait l’objet de discussions édifiantes. Elle a également été associée à deux colloques internationaux. Le premier tenu du 16 au 19 mai 2019 à la FASTEF a été organisé dans le cadre du programme Point Sud (Bamako) par Dr. Matthew Sabbi (Université de Bayreuth), Dr. Lamine Doumbia (IHA-CREPOS) et Prof. Dieter Neubert (Université de Bayreuth) en collaboration avec l’IHA-CREPOS. Cette rencontre avait pour thème général « Dynamics of Everyday Life within Municipal Administrations in Francophone and Anglophone Africa ». Dans ce cadre, Oscarine Mela a présenté une communication sur le thème « Le “motoman”, “Awara” et le défi de l’ordre urbain dans la gestion d’une municipalité à Yaoundé ». L’objectif était de décrire le travail des agents communaux, mais aussi d’analyser les interactions entre ces deux catégories d’acteurs.

Un autre colloque a été organisé du 24 au 25 juin 2019 à l’UCAD II par Amadou Dramé et Céline Labrune Badiane sur le thème « Entre Européens et Africains : Intermédiaires en Afrique. Perspectives sur la longue durée ». Oscarine Mela a présenté sa communication autour du thème : « Démarcher pour négocier son existence : quelques considérations sur le travail des porteurs de dossiers dans la fonction publique au Cameroun ». Il s’agissait d’analyser la manière dont les démarcheurs négocient leur vie au quotidien. Plus spécifiquement, il était question de savoir qui ils sont, le contexte de leur émergence et les procédés de travail et registres qu’ils mobilisent pour atteindre leurs objectifs.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.